Les auteurs

Après Mathieu Larnaudie en 2016, Emmanuel Ruben est invité en résidence au Triangle en 2017. Leur succéderont en 2018 et 2019 Arno Bertina et Oliver Rohe. Ils écriront en collectif, un roman à tiroirs, inspiré par le quartier du Blosne et le roman de Georges Pérec La vie mode d’emploi. L’auteur Hélène Gaudy se joindra ponctuellement à l’équipe pour un travail en direction des habitants.
Pour les rencontrer, deux rendez-vous : jeu 24 nov + mer 8 fév

EMMANUEL RUBEN

Écrivain et dessinateur, Emmanuel Ruben est né en 1980 à Lyon. Ancien élève de l’École Normale Supérieure, agrégé de géographie, il passe plusieurs années à l’étranger avant d’entamer une carrière universitaire qu’il abandonne après la publication de son premier roman de manière à consacrer tout son temps libre à l’écriture et au dessin. Il a enseigné l’histoire et la géographie en France et à l’étranger et a contribué à différentes revues : Sens Public, Ravages, Edwarda, Possession immédiate, Remue.net.
Par ailleurs, il a exposé ses dessins et ses aquarelles dans des galeries et des lieux publics.
Ses thèmes de prédilection (la frontière, la mémoire, l’histoire, la géographie, l’utopie, le voyage impossible) se retrouvent notamment dans son troisième roman, La ligne des glaces, premier épisode d’une suite européenne et nordique à laquelle il travaille depuis plusieurs années.
Le livre a été sélectionné pour de nombreux prix littéraires dont le Prix Goncourt 2014. Depuis février 2015, il vit à Novi Sad en Serbie.

ARNO BERTINA

Né en 1975, Arno Bertina est l’auteur de Le Dehors ou la migration des truites (Actes Sud, 2001) et Appoggio (Actes sud, 2003), second volet d’un triptyque romanesque clos par Anima motrix (Verticales, 2006). Je suis une aventure, son quatrième roman, est paru en 2012 (Verticales).
Il est par ailleurs l’auteur de récits, dont Ma solitude s’appelle Brando (Verticales 2008), J’ai appris à ne pas rire du démon (Naïve, 2006, rééd. Hélium 2015) et Des lions comme des danseuses (La Contre Allée, 2015).
Ancien pensionnaire de la villa Médicis et membre du comité de rédaction de la revue Inculte, il a prolongé ces expériences collectives au sein de courts romans écrits en marge de travaux photographiques, notamment La borne SOS 77 et Numéro d’écrou 362573 (Le bec en l’air, 2009 et 2013).

OLIVER ROHE

Oliver Rohe est un romancier français né en 1972, d’un père allemand et d’une mère libanaise, il a grandi à Beyrouth avant de s’installer en France en 1990. En 2003 paraît son premier roman Défaut d’origine (Allia, 2003) puis en 2005, Terrain vague, (avec des dessins d’Alexis Gallissaires, Allia, 2005) et Nous autres (Editions Naïve, coll. Sessions), fiction biographique consacrée à David Bowie. Publié en 2007 chez Gallimard, l’essai Une année en France, avec François Bégaudeau et Arno Bertina, interroge une séquence de la vie politique française (Référendum européen, émeutes de banlieue, CPE). Suivent le roman Un peuple en petit (Gallimard, 2009) et une fiction biographique sur Mikhail Kalachnikov, Ma dernière création est un piège à taupes (Inculte 2012, Babel 2015). En 2015, il fait paraître avec Jérôme Ferrari un essai autour d’une archive historique de la guerre en Libye de 1911, À fendre le cœur le plus dur (éditions Inculte).

MATHIEU LARNAUDIE

Après des études de lettres et de philosophie, Mathieu Larnaudie publie son premier roman en 2002. Depuis 2004, il co-dirige la revue et les éditions Inculte. Il a également fondé aux éditions Burozoïque une collection consacrée au thème de l’utopie et intitulée Le Répertoire des îles.
Il collabore depuis 2003 avec le compositeur Pierre-Yves Macé : chanson pop (sous le nom d’Anita Drankhsal), lecture / performance (Hong Kong Police Terroriste Organisation) et composition radiophonique (Krinein et la Stratégie). Il est l’auteur, notamment, de Strangulation (Gallimard, 2008), La constituante piratesque (Burozoïque, 2009), Les effondrés (Actes Sud, 2010), Acharnement (2012) et Notre désir est sans remède (Actes Sud, 2015).

HELENE GAUDY

Hélène Gaudy est née à Paris en 1979.
Après une formation en arts plastiques, elle explore le rapport texte/image et la manière dont les lieux influencent un récit.
Auteure de romans, de livres pour la jeunesse et de livres d’art, elle fait partie du collectif Inculte et du comité de rédaction de la revue La Moitié du fourbi.
Elle est notamment l’auteure de Vues sur la mer (Les Impressions nouvelles, 2e sélection du prix Médicis 2006), Si rien ne bouge (Le Rouergue, 2009, Babel, 2014) et Plein hiver (Actes Sud, 2014). Son dernier livre, Une île, une forteresse, récit autour de la ville de Terezín, a paru en 2016 aux éditions Inculte / Dernière Marge.

Ils sont venus précédemment au Triangle :

PDF - 360.9 ko

Les chorégraphes & programmateur compositeur (2016-2017)

Le Triangle a pour mission de contribuer à la création chorégraphique contemporaine en accompagnant les artistes dans leur travail de recherche et de création, en présentant leurs œuvres et en tissant des liens entre leur démarche d’artistes et le public. Cette saison, le Triangle accompagnera notamment :

LATIFA LAÂBISSI

Figure Project
Mêlant les genres, réfléchissant et redéfinissant les formats, le travail de Latifa Laâbissi fait entrer sur scène un hors-champ multiple ; un paysage anthropologique où se découpent des histoires, des figures et des voix. La mise en jeu de la parole et du visage comme véhicules d’états et d’accents minoritaires devient indissociable de l’acte dansé dans Self portrait camouflage (2006), Histoire par celui qui la raconte (2008) et Loredreamsong (2010). Après Phasmes (2001), pièce hantée par les fantômes de Dore Hoyer, Valeska Gert et Mary Wigman, elle revient sur la danse allemande des années 20 avec le diptyque Ecran somnambule et La part du rite (2012).
Poursuivant sa réflexion autour de l’archive, elle imagine Autoarchive (2013), une forme performative portant sur les enjeux et les filiations de son propre travail. Dans Adieu et merci (2013), elle continue à creuser dans l’inconscient de la danse. Sa dernière création, Pourvu qu’on ait l’ivresse (2016), co-signée avec la scénographe Nadia Lauro, produit des visions, des paysages, des images où se côtoient l’excès, le monstrueux, le beau, l’aléatoire, le comique et l’effroi.
www.figureproject.com

Au Triangle, à partir de janvier 2017
En résidence au Triangle pour plusieurs saisons, l’artiste et la compagnie invitent à une première série de rencontres « Politique du minoritaire » en janvier 2017

ALINA BILOKON & LÉA RAULT

Pilot Fishes
Elles se sont rencontrées à Lisbonne, où elles ont suivi la formation PEPCC (Programme d’Étude, de Recherche et de Création Chorégraphique) organisée par Forum Dança (2010-2012).
Durant cette période, elles étudient et travaillent comme interprètes avec plusieurs artistes, et créent la pièce les unités minimes du sensible en collaboration avec Urândia Aragão.
Fin 2012, elles fondent l’association Pilot Fishes en Bretagne pour porter leurs projets en collaboration et projets individuels : Our Pop Song Will Never Be Popular (2014) et TYJ (2015), présentés au Triangle les dernières saisons. TYJ a reçu en Juin 2014 le prix du Public et le troisième prix du Jury d’artistes au concours Danse élargie au Théâtre de la Ville (version de 10 minutes). G. Amalvi
www.i-m.co/pilotfishes/hello

Au Triangle, en 2016/2017
> Résidence de création pour leurs prochaines pièces : 2 soli sous le regard artistique l’une de l’autre,
> Un projet de création amateur : la mise en mouvement d’une chorale.

MANI A. MUNGAÏ

Cie.Wayo
« Wayo » signifie empreinte de pied en swahili. Mani A. Mungai est d’origine kenyane. Il danse et crée des projets chorégraphiques en France depuis une dizaine d’années.
Il a choisi de nommer sa compagnie Cie.Wayo pour rappeler le point de départ, son ancrage, ses racines, le premier pas, et bien entendu la trace, ce qu’il reste. Au contact du texte, de la poésie, de la vidéo ou de l’art contemporain, Mani A. Mungai brouille les contours de la danse, et réinterroge la forme chorégraphique.
Il mène en parallèle une carrière de chorégraphe et de danseur. Il a ainsi dansé avec Opiyo Okach, Raphaëlle Delaunay, Farid Berki, Emmanuel Grivet, Rachid Ouramdane, et danse toujours avec Boris Charmatz.

Au Triangle, en 2016/2017
> Résidence de création pour The Letter (sortie de résidence : mer 2 nov)
> Représentations de The Letter dans le cadre du festival Agitato
> Atelier Au croisement de la danse et des arts plastiques autour de The Letter - mar 23 mai 19:00 -> 22:00
www.ciewayo.com

FLORENCE CASANAVE

Elle s’est notamment formée à P.A.R.T.S. où elle étudie les techniques releases et expérimente ses propres processus créatifs. Elle a été interprète pour Salia nï Seydou, Eléonore Didier et la compagnie 29X27, et travaille actuellement avec la compagnie Ubi / Alessandra Picoli et Sarosi Nay et la compagnie CFB451 / Christian et François Ben Aïm.
En parallèle de ses activités d’interprète, elle crée avec Elisabeth Fernandes, à Rennes, la compagnie Body Works au sein de laquelle elle écrit trois courtes pièces D.O.R (solo), Les Mouvantes (duo) et Faire des ponts et Voler (trio) dans lesquelles elle danse aussi. Elle participe actuellement à Prototype 3, programme de formation proposé par la Fondation de l’Abbaye de Royaumont.

Au Triangle, en 2016/2017
> Représentation de Youtubing, Hoketus (Remix) et Release Party, en juin 2017 (Agitato)

ALEXANDRE BERTHAUD

Artiste programmeur diplômé en musicologie et en Arts et Technologies Numériques, il cherche à compiler ses connaissances et ses passions au sein d’un art sonore interactif et technologique. Prenant la forme d’installations ou de performances, ses principaux axes de recherche concernent les interfaces gestuelles sonores non haptiques et les instruments de musique motorisés.
Son champ de création s’étend également à des problématiques liées aux technologies elles-mêmes ou simplement à une esthétique poétique.
Alexandre Berthaud est chargé de projets à l’association Mille au carré.

Au Triangle, en 2016/2017
> Ork.1, Septuor pour corps en mouvement (Installation interactive) du 9 oct au 5 nov.
www.alexandreberthaud.com

PDF - 564.8 ko
Ils sont venus précédemment au Triangle