Block Party Battle #10 (dimanche)

Durant l’après-midi, les jeunes talents hip-hop de toute la Bretagne vont s’affronter afin de déterminer qui représentera le Grand Ouest lors de la finale nationale parmi 5 catégories :
B-Boys (garçons) : Minots (-10 ans), Juniors (10-15 ans), Senior B-Boys (+15 ans)
B-Girls (filles) : B-Girls (-15 ans), Senior B-Girls (+15 ans).

++ Animations gratuites dans le hall du Triangle : DJ, projections, ateliers… / Restauration sur place

JURY  : Jeremy ’Jey’ Barege (Legiteam Obstruxion) / Salomon Asaro (Freemindz, Legion X, Serial Stepperz) / Djakett (All School)

DJ Misstape

SPEAKER : ILL YO’ (WildBoyz)

inscription des danseurs sur www.breizhbboys.com

++ Animations gratuites dans le hall du Triangle de 15:00 à 18:00 : ateliers, DJ, projections...

** Programme du samedi **

Ljós

Fuse* est un collectif d’artistes italiens fondé en 2007 qui
explore les possibilités artistiques engendrées par les
technologies numériques. Dans Ljós (lumière en islandais),
la musique et les images projetées sont générées en direct
par les mouvements de la danseuse-acrobate suspendue
dans les airs, devant un écran géant. Le corps de la danseuse
devient l’instrument de l’univers qui l’entoure. Ljós hypnotise
et transporte, dans un monde irréel, au cœur d’une
expérience audiovisuelle poétique et bouleversante.

++ ANIMATIONS GRATUITES DANS LE HALL
"Arts numériques et mouvement"

Rennes / Yaoundé Danse Connexion

Rassurez-vous ! Il n’est pas nécessaire d’avoir vu l’épisode 1 pour assister au n°2 ! Pratiquer la danse hip-hop au Cameroun implique une détermination et une témérité à toute épreuve. C’est dans ces conditions qu’une amitié est née entre les Sn9pers de Yaoundé et les rennaises Alice Pinto Maïa et Marjolaine Peuzin. Après plusieurs allers et retours, le projet Rennes/Yaoundé Danse Connexion voit le jour.

Pour cette soirée, carte blanche aux Sn9pers de Yaoundé et aux cinq danseurs rennais pour créer une soirée hip-hop à leur image. Entre performance et expérimentation, solo ou danse de groupe, toutes les formes chorégraphiques et toutes les énergies sont envisageables.

Que produira cette rencontre entre les Sn9pers et notre french connexion ? Vous le saurez en assistant à ce nouvel épisode !

Vous venez voir "Rennes Yaoundé danse connexion" ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
Portraits en mouvement - 19:30
Lectures d’Emmanuel Ruben - 19:30
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 21:00

The Letter

" Voici 5 ans, j’ai trouvé une lettre manuscrite de 6 pages en anglais dans un bus entre Evreux et Louviers. Un homme originaire de Guinée-Conakry écrivait à sa femme de sa cellule de prison. Glissée dans la pochette du dossier avant, je me suis beaucoup interrogé sur les raisons qui avaient poussé la destinataire de cette lettre à l’abandonner. Cela ne ressemblait pas à un oubli. Sans nom, impossible de la restituer. Trouver une lettre d’une telle intimité, et en anglais (ma langue maternelle), dans la campagne normande... j’étais troublé. Dépositaire de cette bouteille jetée à la mer, j’ai toujours pensé qu’il y avait matière à un travail artistique. Mais comment s’en emparer ? Quelle distance adopter ? Quel langage ? Quel rapport au public pour rendre compte de l’histoire contée dans la lettre, et de la mienne, témoin privilégié ?

Au coeur d’une installation plastique de Felix Rodewaldt, Mani Mungai raconte tout autant le voyage de l’auteur de la lettre que son propre cheminement intérieur.

Vous venez voir "The Letter" le 07 juin ?
Profitez-en pour aller voir d’autres spectacles !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
Intégration - Sn9per Cr3w - 20:00
Lectures d’Emmanuel Ruben - 21:00

Improvisations

Une soirée intense et joyeuse, sous la houlette d’Olivier Férec, Marie Jolion et Nathalie Salmon qui tireront un fil rouge de situations comiques comme cadre aux improvisations de clown et de danse de leurs élèves grands amateurs.
Le public pourra saisir, dans la magie unique du spectacle qui se construira sous ses yeux, des clés et des éclairages essentiels. Se clarifieront en effet les notions d’écoute, de lâcher prise, de choix et de justesse, au cœur de ce travail d’écriture instantanée qu’est l’improvisation. Bref, tout comprendre et décoder, grâce à la mise en pratique et la prise de risques des valeureux héros de la soirée… guidés et préparés au fil de la saison.
Pictogramme Sous la lumière

Chut

Dans sa nouvelle création, Fanny de Chaillé joue avec le relief, chorégraphie le vertige, réinvente l’équilibre et impose le silence.
Entre danse, performance et théâtre, Chut interroge la fragilité humaine et la fragilité de l’époque au travers de cascades de plus en plus absolues.
Un refrain, un motif, celui de la chute. Un terrain de jeu, l’illusion d’un relief escarpé. Et un homme, seul sur scène face à l’immensité, qui bascule en silence dans un univers burlesque à la Buster Keaton.
Dans Chut, on tombe et on ne tombe pas, et c’est de cette exploration littérale des choses que surgissent l’émotion, le décalage et la poésie.
Pour cette pièce, Fanny de Chaillé s’est inspirée de la peinture de Caspar David Friedrich : Voyageur contemplant une mer de nuages. Un personnage solitaire, minuscule, face à l’infini, au vide et qui, dans la grande tradition romantique, peint autant l’état d’esprit intérieur du personnage que la nature.

IT Dansa

Après Cendrillon du Malandain Ballet Biarritz et les Ballets Jazz de Montréal, le Triangle vous convie à une nouvelle soirée familiale avec la compagnie espagnole IT Dansa.
Issue de l’Institut del Teatre de Barcelone la compagnie IT Dansa réunit de jeunes danseurs parmi les plus doués de la scène internationale. Sous la direction de Catherine Allard, ils défendent avec passion et une technique époustouflante quatre pièces majeures du répertoire contemporain.

L’énergie, la dynamique et la technique embarquent les 8 danseurs de Naked Thoughts de Rafael Bonachela.

Ils interprètent avec brio le fameux Sechs Tänze du grand chorégraphe néo-classique Jiri Kyliàn.

La pureté de la polyphonie Corse se mêle étroitement à la poésie des corps dans le In Memoriam de Sidi Larbi Cherkaoui.

Whim d’Alexander Ekman est un voyage émotionnel entre folie, bizarrerie, drôlerie…

++ service de baby sitting
pendant la représentation du jeu 23 mars à 20:00.
Plus d’infos dans la rubrique "organiser ma venue"

++ jeu 23 mars, après la représentation : rencontre en bord
de plateau avec la compagnie

Match à 4

Sur le terrain de Match à 4, quatre sportifs-danseurs se mesurent l’un à l’autre. La scène devient arène. Les règles et les enjeux vous échapperont et ce n’est pas grave. La danse a ses raisons que la raison ignore !
Les interprètes répondent à des verbes d’action dont le sens dérape, glisse et mute. Dans un engagement des corps puissant, en résonance avec l’univers sportif, Match à 4 danse la lutte du sport, le dépassement de soi, le geste parfait. Il porte un regard amusé sur l’univers très masculin des sportifs.
Le déroulement de ce match est drôle, loufoque et poétique.
Nadine Beaulieu poursuit ici son travail autour du collectif, de l’individuel et du corps comme métaphore de toutes les organisations humaines et sociales, au travers d’une danse où l’énergie, la puissance et la virtuosité sont pleinement mobilisées.

++ ANIMATIONS GRATUITES DANS LE HALL
"Sport et mouvement"

Cirque

Précise, élégante et expressive, drôle aussi, la danse de Cécile Loyer oscille entre abstraction et théâtralité, retenue et débordement, et s’attache depuis toujours à brouiller les codes de la représentation.
Pour Cirque, son nouveau solo, la chorégraphe s’est inspirée de l’histoire de quatre femmes, belles, audacieuses, courageuses et visionnaires : la cosmonaute Valentina Terechkova, la chanteuse Claudine Longet, la danseuse Okuni (fondatrice du théâtre Kabuki) et la comtesse de Castiglione, célèbre espionne, également grande figure des premières heures de la photographie.
Pour leur rendre hommage, Cécile Loyer, entre retenue et attitude outrancière, humour et instants plus tragiques, s’inspire de ce haut lieu de tradition qu’est le cirque.
La chorégraphe entrelace des fragments de leurs vies respectives, entre “portraits” et monologues dansés, et se fait la narratrice de leurs “hauts faits”. Elle navigue entre fiction et documentaire en s’appuyant sur les techniques de montage.

Meia lua inteira

Un spectacle entre tradition et modernité, Meia lua inteira (demi-lune en portugais) convoque la capoeira comme point d’appui pour une création fertile et inventive. Un jeu chorégraphique inattendu s’instaure entre les danseurs.
Des corps sinueux, fluides, harmonieux et malicieux donnent une vision puissante et renouvelée de la capoeira.

Le Triangle et la Compagnie Ladaïnha vous convient à découvrir la capoeira dans tous ses états.
Coup de projecteur sur cette pratique et art de résistance qui nous vient du Brésil - à la fois art martial et danse, rituel et jeu - avec un spectacle, un stage, des animations…
Pionnière de la capoeira sur le territoire de la Bretagne, l’association Ladaïnha fête ses 20 années d’installation à Rennes. Les 2 chorégraphes de l’association, Mestre Armando Pekeno et Mestrana Michelle Brown, tissent des liens entre la capoeira et la danse contemporaine, ils stimulent la liberté et la diversité d’expression au coeur de cet art traditionnel évolutif.

++ ANIMATIONS GRATUITES DANS LE HALL DU TRIANGLE

Rennes / Yaoundé Danse Connexion

Riche de quatre années d’échanges fructueux avec le Cameroun, le Triangle a le plaisir de vous inviter à suivre cette nouvelle série hip-hop en plusieurs épisodes.
Cinq danseurs rennais ont été impliqués dans un projet d’échanges avec la compagnie Sn9pers Cr3w de Yaoundé.
Au générique de cet épisode 1, Alice Pinto Maïa, danseuse Funkstyle et Waaking internationalement reconnue et Marjolaine Peuzin, Breakeuse, reviennent de Yaoundé avec les valises pleines de chorégraphies. Ont été invités à les rejoindre, Ayã et Kaê Brown Carvalho ainsi que Naïm Ben Hamouda, étoiles montantes du break rennais.
Ce premier épisode lance le projet « Rennes / Yaoundé danse connexion » lors d’une soirée mêlant danse, vidéos et surprises…

Têtes à têtes

Têtes à têtes, c’est l’histoire, depuis sa naissance, d’un personnage à grosse tête ronde, projeté dans un univers délirant aux couleurs flamboyantes.
Partie à la découverte d’elle-même, cette étrange poupée rencontre son alter-ego. Sous nos yeux ils grandissent, font l’expérience du monde. Ils découvrent leurs corps, l’espace, les émotions… Ils s’amusent jusqu’à en perdre la tête.
Derrière les deux acolytes, un écran blanc où tout reste à inventer, à dessiner. Nous voilà plongés dans un décor en perpétuelle évolution. Toujours en interaction avec les personnages, les images d’animation transforment, ponctuent et articulent les différents tableaux.
Un conte à la fois absurde et drôle qui aide à appréhender le monde, une danse vitaminée pour petits et grands.

++ service de baby sitting
pendant la représentation du mer 01fév à 18:30.
Plus d’infos dans la rubrique "organiser ma venue"

Le beau mariage

La danse et le cinéma, un bien beau mariage !

Le beau mariage célèbre les liens du cinéma avec la
danse, nourris par de nombreuses scènes de films dans
lesquelles les corps, les objets, et même la caméra dansent.
Danseurs-techniciens, ils parlent, dansent, construisent et
déconstruisent, pour créer un univers instable et mouvant
dans lequel chacun peut laisser vagabonder son esprit et se
faire son propre cinéma.

L.A. Dance Project

Hearts & Arrows Benjamin Millepied
Moon, Stars, White Duet Martha Graham
Helix Justin Peck
Murder Ballades Justin Peck

La danse de Benjamin Millepied allie la virtuosité du passé classique à l’urgence de la création actuelle. En 2012, à Los Angeles, le choprégraphe s’est lancé dans une nouvelle aventure artistique : la création de sa propre compagnie, L.A. Dance Project. En quelques mois, la compagnie est devenue un foyer de création chorégraphique international, avec des danseurs solistes d’exception. L.A. Dance Project revisite et fait redécouvrir des œuvres historiques qui n’ont rien perdu de leur modernité.

« Benjamin Millepied sait choisir ses interprètes, tous virtuoses, différents, épatants.  »
Le Monde

Queen Kong

Départ pour une balade avec 3 danseuses survoltées !
Elles jouent, dansent, chantent, scient des bûches, plantent des haches… dans un univers peuplé de créatures étranges et inquiétantes (mais qui finalement ne font pas si peur…).
Entrez dans la ronde de ces trois Queens libres et fantasques, sur des airs de rock endiablé… ou d’opéra ! Plongez dans ce conte chorégraphique déjanté entre chassés-croisés, courses poursuites et galops effrénés.
Il y a de la joie, il y a de la folie et une certaine insouciance dans Queen Kong !
Une folie aussi douce qu’inattendue où l’on danse la liberté et l’on remet en cause les interdits.

++ service de baby sitting
pendant la représentation du mer 19 oct à 20:00.
Plus d’infos dans la rubrique "organiser ma venue"

++ mer 19 oct à 17:00 + 18:00
à voir avant de venir au Triangle
Fugue / Trampoline
conception et interprétation de Yoann Bourgeois
Square de Setubal / quartier du Blosne / métro Italie
gratuit / programmation Théâtre National de Bretagne

Jours étranges

L’oeuvre de Dominique Bagouet (1951-1992) – plus de 45 pièces en une quinzaine d’années – n’a cessé de dynamiser le paysage chorégraphique de son époque. La danseuse Catherine Legrand, qui fut son assistante pour cette création en 1990, reprend Jours étranges.
La pièce s’organise autour de cinq chansons des Doors, issues de l’album Strange Days. Le chorégraphe laisse émerger des scènes burlesques et poétiques où la fragilité des êtres ne quitte jamais le plateau.
Des états de suspension s’arrachent d’une pièce pourtant rock, explosive, qui évoque les états adolescents : premiers émois, jeux, désespoirs passagers.
Catherine Legrand a proposé à six interprètes, six femmes fortes et talentueuses, d’entrer dans cette écriture chorégraphique précise et inventive. Au cœur de son projet sur la transmission, l’interprétation et l’actualisation d’une œuvre, elle cherche par ce rassemblement de femmes à donner une tonalité autre.

En 2012, au Triangle, accompagnée d’Anne-Karine Lescop, Catherine Legrand re-créait Jours étranges avec onze adolescents rennais. Entre mars 2012 et juin 2016, cette version a été présentée à 24 reprises dans l’Hexagone.

Pictogramme Boucle magnétique

In Bloom - Un Sacre du Printemps hip-hop

Pierre Bolo et Annabelle Loiseau apportent une nouvelle couleur à une œuvre musicale et chorégraphique puissante et intemporelle : Le Sacre du Printemps.
Les chorégraphes s’attaquent aujourd’hui à cette pièce complexe et déchaînée avec authenticité et intelligence !
Sur scène, les huit danseurs forment une mosaïque d’hommes et de femmes indomptables et exaltés.
Cette version actualisée du Sacre du Printemps est portée par une ronde de danseurs virevoltants, à l’image d’un battle de hip-hop ou d’une rave party, rites d’aujourd’hui.
Une approche résolument urbaine pour un Sacre épanoui et intuitif, un souffle où, sur la musique remarquable de Igor Stravinsky, la danse cherche son envol en s’arrachant à la terre. Créé en 1913 par Igor Stravinsky et chorégraphié par Vaslav Nijinski, Le Sacre du Printemps fut revisité par nombre de grands chorégraphes comme Pina Bausch, Maurice Béjart ou encore Angelin Preljocaj.

++ mar 29 nov 14:15 - Atelier danse hip-hop avec Andrège
Bidiamambu et Clémentine Nirennold de la compagnie Chute Libre pour
les scolaires - 2€

Logo ATM

Concert de Casey

Rappeuse atypique, Casey sort de la tendance et des
chemins tout tracés. Avec son flow incisif et fluide à la fois,
sa voix claire, sa personnalité authentique et son écriture
riche, précise et tranchante, Casey a su s’affirmer comme
l’une des meilleurs artistes de sa génération.
Immigration, gêne sociale, noirceur d’esprit, histoire meurtrie,
race et espèce, discrimination, intégration… Autant de thèmes
chers à Casey partagés avec l’artiste Latifa Laâbissi.

Self portrait camouflage

Coiffée d’un couvre-chef sioux, le visage grimaçant, Latifa Laâbissi s’expose sans retenue ni pudeur. Elle est allongée sur un sol blanc, derrière des cordelettes de musée et les scènes qui se jouent font allusion aux images bien connues des zoos humains des très coloniales expositions universelles et autres exhibitions exotisantes.
Avec ce solo fictionnel, cet autoportrait, qui renoue avec l’esthétique du cabaret politique et de la tradition du grotesque, l’artiste intervient pour thématiser son statut de femme arabe, de citoyenne française et d’artiste.
Son travail se décrypte comme une riposte poétique, nécessaire dans le contexte social et politique présent, qui voit la fiction d’une identité nationale contribuer à la relégation, l’humiliation de nombre de nos concitoyens.

Lettre à Rosy

PDF - 94.4 ko

Rock’n roll suicide #2

Si Andrea Sitter n’a pas le look d’une rockeuse, elle en a
assurément l’âme. Elle confirme de pièce en pièce une voix
singulière et remarquable dans la danse-théâtre, l’humour reste
à portée d’oreille et de regard.
Dans ce spectacle adapté de « La voix humaine » de Cocteau
(1930), se joue un duo-duel entre abandon et jaillissement,
entre danse et musique.
Danseuse à la gestuelle tranchante, elle laisse soudain exploser
sa désespérance dans une avalanche de mots, très vite…
Andrea Sitter est accompagnée du corrosif et virtuose Monsieur
Gadou, musicien du Collectif post-dada Yes Igor.

1ère partie :

Les reines s’ennuient - Andrea Sitter - Compagnie Die Donau
Die Königinnen langweilen sich
durée 25 min

Création 2017, inspirée par le solo La reine s’ennuie (2003),
pour un groupe d’élèves danseurs du Conservatoire de Rennes

« Loin d’une copie de l’original, cette création explore, poursuit,
revit et reformule dans un escadron serré de corps jeunes, La
reine s’ennuie, solo joué déjà cent fois de par le monde. Je veux
donner aux danseurs et aux spectateurs le plaisir et les moyens
de prendre pour soi, la danse et l’esprit de cette pièce.
Il y aura un Roi, une grenouille-crapaud, des couronnes,
des douleurs, des rires, des baisers… » A. Sitter

En collaboration avec le Conservatoire de Rennes

La carpe et le lapin

Chaque artiste porte en lui une histoire intime de l’art.
Les artistes qui peuplent l’histoire d’Alain Michard sont pour une large part des irréductibles, des marginaux, des indomptables.
L’artiste, historien autoproclamé, vient à son auditoire les mains dans les poches, sans notes ni documents, pour se consacrer entièrement au récit.
Le choix des artistes pour cette Carpe et lapin se fait en relation avec Le beau mariage, c’est-à-dire des artistes issus du cinéma ayant une vision chorégraphique et des artistes de la danse qui se nourrissent à leur tour du cinéma.

Essentiels #9 de l’OSB - Beethoven le compagnon

Wolfgang Amadeus Mozart
Quintette pour piano et vents K. 452
Trio des Quilles K. 498

Ludwig van Beethoven
Quintette pour piano et vents op. 16

Frères musicaux et frères philosophiques, l’œuvre de Mozart a fortement influencé celle de Beethoven. Ce programme, proposé par Cédric Tiberghien, montre les liens entre les deux maîtres. Mozart fut le premier compositeur à exploiter pleinement les couleurs des instruments à vents et Beethoven s’en est inspiré pour écrire une œuvre à la fois enracinée dans le classicisme et tournée vers l’avenir romantique. N’y entend-on pas déjà quelques notes de sa Troisième Symphonie, du concerto l’Empereur ou encore les sublimes mélodies de la Pastorale ? Un concert rare en Bretagne avec un artiste de renom international et les musiciens chambristes du quintette de l’OSB, Vents d’Ouest.

Piano : Cédric Tiberghien / Hautbois : Irving Legros / Clarinette : Sonia Borhani / Basson : Marc Mouginot / Cor : Vianney Prudhomme / Alto : Cyrile Robert

Plus d’informations sur le site : http://o-s-b.fr
J’achète mon billet en ligne

Ouverture de saison de l’OSB

Programme consacré à Mozart.

L’Enlèvement au sérail, ouverture

Concerto pour piano n°5 en ré majeur K. 175

Symphonie n°25 en sol mineur K.183

Concerto pour piano n°6 en si bémol majeur K. 238

« La technique de Tiberghien est impressionnante, mais c’est son intensité et sa spontanéité poétique qui saisissent l’oreille. » The Boston Globe

Artiste en résidence, Cédric Tiberghien inaugure cette nouvelle saison avec un programme intégralement consacré à Mozart où, pour la première fois, il sera à la baguette et au piano, une nouvelle étape pour l’un des musiciens français les plus doués de sa génération.

danse de nuit

Une performance nocturne pour l’espace urbain.
Un endroit à ciel ouvert, proche des rues et des lumières de la ville, 6 danseurs, peu de mise-en-place. Un sound-système maison, des projecteurs lasers trafiqués, peut-être des phares de voiture. Des cailles rôties. De la barbapapa noire. Et surtout une danse hallucinée en regard de corps qui se touchent sans frein, pendant que les bouches délivrent des improvisations verbales et des sortes de beat-boxing sans beat. Des méditations débitées à toute vitesse sur l’art politique de la caricature, l’humour et le danger, le temps du dessin comparé au temps du dansé.
danse de nuit a lieu dans un parking ou une cour presqu’intérieure, un bout de bitume délaissé, une ruine urbaine. Nous dansons qu’il pleuve ou vente ou neige. Une sorte de danse extrême pour un public buissonnier.

PROPOS DE BORIS CHARMATZ
extrait d’un entretien réalisé par Gilles Amalvi
juin 2015

Il s’agit donc d’un spectacle dans un espace public ou semi public, de nuit, après avoir cheminé dans la ville. Au-delà de ce protocole, y a-t-il déjà des idées, des formes qui se dégagent ?

Oui. Pour manger, il y avait trois lignes : manger, chanter danser – ayant lieu simultanément. Là, j’imagine qu’il pourrait y avoir plus de lignes, mais avec moins de moyens et moins de danseurs. Ces lignes n’auraient pas toutes lieu en même temps : elles pourraient être partagées, réparties en les danseurs, se chevaucher ou avoir lieu séparément. La première ligne concerne le questionnement des limites de l’espace public – ce qu’on peut ou non y faire – au travers de la mise à nu, et d’une recherche sur la sexualité : ce serait une ligne assez lente assez écrite, comme un script, un scénario proposant quelques positions sexuelles. En regard de ça, j’ai envie d’une danse extrêmement rapide, très dynamique. Une danse qui pourrait rappeler une « danse urbaine » dans son intensité – pas dans les codes utilisés. Il ne s’agirait pas de Krump ou de hip hop, mais ce serait malgré tout une danse rapide et mouvementée, sur béton. Nous avons beaucoup travaillé « sur béton » ces derniers temps – pour Fous de danse, pour la Tate – mais en adaptant pour le béton des danses qui n’étaient pas faites pour cela. Là, ce serait une danse conçue pour le béton : une danse très vive, une accumulation de couches de mouvements des bras, de la tête, des jambes. La complexité ne proviendrait pas du fait qu’il y a 24 corps à regarder simultanément comme dans Levée des conflits, mais de ce qu’il y a à voir sur un corps, ou un duo de corps. Pour moi, il y a plusieurs types de complexité : celle attachée à la juxtaposition de plusieurs actions comme dans manger, celle qui provient de la superposition de mouvements simples réalisés en même temps par plusieurs danseurs comme dans Levée des conflits, et celle découlant de la complexité même de l’expression physique. Je voudrais que cette danse soit vraiment complexe à composer à fabriquer, à interpréter ; qu’elle fonctionne comme le défilement très rapide d’une multitude de gestes, mus par une sorte d’urgence.

Il y aura probablement une ligne textuelle guidée par l’idée d’une pléthore : de voix, de paroles, envoyées de manière précipitée. Je ne sais pas quels textes je vais choisir, mais j’ai en tête un agrégat de styles différents – pourquoi pas des paroles de hip hop, des textes très énergiques, comme ceux de Tim Etchells, voire des parties improvisées. Peut-être que la base sera improvisée à partir d’une base de textes connus ou appris, qui formeront comme des îlots, des repères, des points de départ. De la même manière que pour la partie dansée, ces productions textuelles seront traitées comme des solos, des solos qui peuvent se croiser, entrer en résonance, se répondre...

Nativos

Hypnotique, obstinée, géométrique, l’écriture de la chorégraphe Ayelen Parolin puise sa force dans la précision du geste et la conquête de l’espace. Elle s’entoure ici de quatre danseurs coréens, reconnus pour leur technique et leur rigueur, et accompagnes par une pianiste et par un percussionniste sud-coréen traditionnel.
Mise à l’épreuve physique et mentale, tout en résistance et endurance, Nativos fait émerger la spontanéité et la force essentielle de l’être, explosive et animale. La partition chorégraphique – avec en prélude la réinterprétation de rituels chamaniques – joue sur la répétition de nombreux mouvements qui, progressivement, se contaminent et se défont. L’effet de contraste, avec la volonté et la tension intérieure grandissante de maintenir ordre et précision jusqu’à l’épuisement, est saisissant.

danse de nuit

Une performance nocturne pour l’espace urbain. Un endroit proche des rues et des
lumières de la ville, 6 danseurs.

Une danse hallucinée en regard de corps qui se touchent sans frein, délivrent des improvisations verbales. Des méditations débitées à toute vitesse sur l’art politique de
la caricature, l’humour et le danger, le temps du dessin comparé au temps du dansé.

danse de nuit a lieu dans un parking ou une cour presqu’intérieure, un bout de bitume
délaissé, une ruine urbaine. Qu’il pleuve ou vente ou neige. Une sorte de danse extrême
pour un public buissonnier.

[SPECTACLE SOUS LA HALLE DU TRIANGLE, EN EXTERIEUR]

++ workshop danse de nuit
du lun 24 au ven 28 oct
+ d’infos

++ échauffement public avec Boris Charmatz
dim 13 nov à 12:00
+ d’infos

Block Party Battle #10 (samedi)

Sachez que ce battle a été élaboré pour être un véritable brasier !
10 danseurs invités, représentant ce que la danse hip hop a de plus créatif en France et en Bretagne, seront associés par tirage au sort à 10 autres danseurs issus de qualifications. Les duos formés tenteront de s’imposer en breakdance et en danse debout. La compétition s’enrichit en styles et en rebondissements pour le plaisir du public qui sera, sachez-le, mis à contribution !

JURY : Jeremy ’Jey’ Barege (Legiteam Obstruxion) / Salomon Asaro (Freemindz, Legion X, SerialStepperz Crew) / Mike Hayford (Avengers, Phorm)

DJ : Freshhh & Misstape

SPEAKER : ILL YO’ (Wild Boyz)

GUESTS Danse debout
Sarah Bidaw (Flow’Hers) / Pascal Luce - Scalp (@Groovtronix) / Christian Poppin’c Triventi / Jade Betty Fehlmann Full (The Shield, Bad Trip Crew) / Mackenzy Bergile

GUESTS Break
SoSo Melting (Melting Force) / Pac-pac Btc (Bad Trip Crew) / Ntcham Jackson - Bboy Jackson (Infamous Crew) / BBoy Ska Jerome Mai (Klan d’Est 1) / Kaê Carvalho (Nemesis, From Down Town)

Inscription de danseurs sur l’événement Facebook

** Programme du dimanche **

Yarilo

De mélodies effrénées en improvisations envoûtantes, 4 musiciens (clarinette, accordéon, trompette et tuba, darbouka et tapan) vous invitent à plonger dans un groove aksak épicé. Quelque part entre l’Orient, les Balkans et l’Andalousie, la danse prend place pour donner corps aux émotions et emmène progressivement le public dans un ailleurs fascinant.
Toutes ces influences se mêlent avec harmonie le temps d’un spectacle, la fête d’un village imaginaire bat son plein !

Chance, Space and Time

Chance, Space and Time est une pièce vive et jubilatoire. Trois interprètes étourdissants de précision et de rapidité y jouent à jeu égal avec la lumière et la musique. Le chorégraphe Ashley Chen, ancien danseur de la Compagnie Cunningham, s’inspire en effet des méthodes de collaboration artistique de Merce Cunningham et John Cage.

Premier principe : chorégraphie, lumière et musique sont considérées comme complémentaires et indépendantes. Elles coexistent sans hiérarchie.
Deuxième principe : l’utilisation de l’aléatoire. Ashley Chen fait entrer le hasard dans la partie : une vraie prise de risque pour les interprètes, une multitude de combinaisons possibles.
Petit à petit le chaos s’organise et les interprètes lâchent prise.

Vous venez voir "Chance, Space and time" ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Solos - étapes de travail pour Agitato- Pilot Fishes - 18:30
Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:30
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 19:00
Les gens qui doutent - Laurent Cebe - 20:00

Bal FantastiK

Retrouvons-nous pour danser et faire la fête, avec un bal inspiré du cinéma fantastique ! Ronde de l’espace, Boogie-mouche, Aérobic-man, La Patinoire de l’enfer… Les danseurs de La BaZooKa et le groupe belge « Alek et les japonaises » partagent avec nous un cocktail de danses joyeuses et débridées à apprendre et partager au cours d’un bal vraiment FantastiK.

Supers héros, spationautes, mutants… seront autant de personnages convoqués à travers la danse. Plus ou moins monstrueux, drôles ou féroces, absurdes ou doués de supers pouvoirs, ces personnages nous renverront à nos rêves, à notre aspiration pour « l’au-delà du réel » !

Vous venez participer au "Bal FantastiK" ?
Profitez en pour passer l’après-midi au Triangle !

En savoir + sur la programmation

La Vague

La Vague est une danse chorale pour 64 personnes. Véritable aventure dansée, c’est une expérience d’écoute et de mise en danse collective. Par des mouvements simples mais expressifs, chacun participe à la constitution d’un corps dansant, qui évoque les possibles de la mer : frémissements de l’eau, rouleaux et tourbillons, flux et reflux...

La Vague fut créée en 1930 en Allemagne par Albrecht Knust, un disciple de Rudolf Laban (considéré comme le fondateur de la danse moderne européenne) et sera re-créé pour Agitato par Simon Queven, chorégraphe rennais. Après plusieurs temps de transmission et de répétition, place à la représentation !

2 représentations entre 15:30 & 19:30

Si vous souhaitez participer à cette aventure chorégraphique collective, début des répétitions en mai !
Renseignements et inscriptions : lavague.inscription@gmail.com

Vous venez voir "LA VAGUE" ?
Profitez-en pour passer l’après-midi au Triangle !

En savoir + sur la programmation

Les gens qui doutent

Dans le plaisir d’être ensemble, six interprètes tentent d’exister pleinement, maintenant et à l’avenir, avec leurs doutes comme certitudes. Ils tentent, font et défont sans cesse.
Les gens qui doutent, c’est oublier pour mieux se faire confiance et pour vivre dans le présent. Pour Laurent Cebe, le doute génère ici l’acte artistique car il faut « faire un spectacle en assumant de ne pas savoir ce qu’il va devenir ».

Les six danseurs se cherchent, s’interpellent, sont en quête du regard du spectateur, l’amenant à s’interroger sur la notion même de spectacle. Ici, la musicalité, le rythme, l’espace et le temps sont autant de notions qui servent le sens de la pièce.

Vous venez voir "Les gens qui doutent" ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Solos - étapes de travail pour Agitato- Pilot Fishes - 18:30
Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:30
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 19:00
Space, chance and time - Ashley Chen - 21:30

TIATR

Vous croyiez que seules les lèvres et les cordes vocales des choristes devaient bouger ? Révolutionnez vos certitudes avec TIATR ! Chorale en mouvement inédite. Masse sonore que la gestuelle et les déplacements des chanteurs modulent ou amplifient. Le public capte et poursuit le chant au fil des trajets, des marches entêtantes des choristes. Tout lui fait signe : le corps s’accorde aux paroles ou joue à les décaler avec subtilité, pour mieux en révéler la profondeur et la puissance.

Vous venez voir "TIATR" ?
Profitez-en pour passer l’après-midi au Triangle !

En savoir + sur la programmation

Intégration

Intégration mêle danses urbaines, danses traditionnelles camerounaises — Bafia, Ngoumba — et sénégalaises. Les Sn9pers incarnent par la danse les questions qui les habitent. Comment préserver son identité dans une société mondialisée ? Comment s’intégrer sans se « désintégrer » ? Comment, entre lutte et survie, partir à la conquête du monde ? Si la danse garde son caractère universel, c’est parce qu’elle intègre les formes et les cultures diverses. C’est qu’elle intègre les corps et l’harmonie des gestes.

Sobre et percutante, l’écriture chorégraphique transcende le discours. Dès cette première création en 2014, la jeune équipe a su prouver que la danse camerounaise allait devoir compter avec elle !

Vous venez voir "Intégration" le 07 juin ?
Profitez-en pour aller voir d’autres spectacles !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
The Letter - Mani A. Mungai - 19:00 ou 21:30
Lectures d’Emmanuel Ruben - 21:00

Samedi au Triangle / AGITATO

LES PROPOSITIONS GRATUITES

> INVIT’ À DANSER - Danse afro contemporaine avec Mireille Akaba / Esplanade du Triangle
Une occasion unique s’offre à vous : Mireille Akaba vous invite à danser avec elle ! Elle vous attend pour partager un moment convivial de danse et de découvertes. Pas d’inscription, rejoignez-nous à l’heure indiquée ci-dessous… Vous repartirez avec quelques gouttes de sueurs et le plein de bonne humeur !

> PRÉSENTATIONS DES ATELIERS DE PRATIQUES ARTISTIQUES
Danse contemporaine avec Nathalie Salmon
Danse hip-hop avec Stanislas Doki

Chaque semaine, durant toute la saison, les adhérents du Triangle se retrouvent pour avancer, progresser, créer. Et puis, en juin, c’est le grand rendez-vous : la présentation de ce qui a été réalisé en cours, devant un public, sur scène ! Alors, venez les soutenir et sans aucun doute les envier, au point d’avoir peut-être envie de les rejoindre durant la saison 2017-2018 !

> SCENE OUVERTE
A tous les danseurs amateurs, petits ou grands, tous styles confondus, en solo ou en groupe, c’est l’occasion de vous produire sur scène au cœur du festival. Que ce soit la première fois ou non : le trac, la concentration, le plaisir et les applaudissements feront toujours partie de l’aventure ! Quant à vous, public, nous vous attendons nombreux pour les encourager et partager ce plaisir de danser !
Inscriptions pour les danseurs auprès de Marion Deniaud. Nombre de places limité.

> LA VAGUE d’après la partition d’Albrecht Knust re-création Simon Queven pour 64 danseurs amateurs
En savoir +

> TIATR Chorale en mouvement — avec Alina Bilokon & Léa Rault, Julia Chesnin, Agata Krwawnik et une trentaine de choristes.
En savoir +

ET POUR CLÔTURER LA JOURNEE : UN BAL FANTASTIK

Floe

Mais que fait cet iceberg au milieu du Blosne, nous direz-vous ? Et non, il ne s’agit pas que d’un glaçon géant ! C’est aussi un espace de danse, une sculpture grandiose et complexe qui compte bien mettre le chorégraphe Jean-Baptiste André à l’épreuve !

Pas à pas, le public accompagne le danseur dans son exploration de l’inconnu et retient son souffle. L’homme apparaît, disparaît, chute, se suspend, glisse... Il doit dépasser cet obstacle. Tenace, il persévère, se joue et se déjoue de cet étonnant relief qui se dresse devant lui.

Né de la rencontre entre Jean-Baptiste André, artiste de cirque, et Vincent Lamouroux, artiste plasticien, Floe confronte un corps à un espace et fait de chaque lieu d’installation un espace d’exposition à ciel ouvert.

Plan des apparitions du spectacle :

PDF - 234 ko

Vous venez voir "Floe" le mercredi ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

The Letter - Mani A. Mungai - 19:00 ou 21:30
Intégration - Sn9per Cr3w - 20:00
Lectures d’Emmanuel Ruben - 21:00

Vous venez voir "Floe" le jeudi ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Lectures d’Emmanuel Ruben - 19:30
Portraits en mouvement - 19:30
Rennes / Yaoundé danse connexion - 20:00
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 21:00

Vous venez voir "Floe" le vendredi ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Solos - étapes de travail pour Agitato- Pilot Fishes - 18:30
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 19:00
Les gens qui doutent - Laurent Cebe - 20:00
Space, chance and time - Ashley Chen - 21:30

Release Party

Comment les danses du passé parviennent-elles au présent ? Florence Casanave conjugue, dans Release Party, des sources diverses. À partir de Relâche, création des ballets suédois de 1924, et du film Entr’acte de René Clair, elle entremêle les matériaux, faisant se télescoper la technique du release et le surréalisme…

Dans une scénographie composée par Vitrine en Cours (collectif de projectionnistes), les trois danseuses, le musicien et la chorégraphe s’attachent à transmettre les sentiments de vertige, de vitesse, d’absurde et d’onirisme propres au film Entr’acte.

La danse release (libération en anglais) explore l’équilibre entre tension et détente. Une danse douce, fluide qui représente le moment où le corps s’ouvre vers l’extérieur. Le terme est notamment employé pour caractériser le travail de la célèbre chorégraphe Trisha Brown.

En savoir + sur Entr’acte de René Clair et Les ballets suédois !

  • PREMIERE PARTIE
    YOUTUBING - Florence Casanave
    Solo inspiré par Watermotor de Trisha Brown

++ jeu 8 juin 20:30 + ven 9 juin 18:30 (galerie)
Projection "Entr’acte" de René Clair (1924)
Copie Film 16mm Noir & blanc - 17 min

Vous venez voir "Release Party" le jeudi ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
Portraits en mouvement - 19:30
Lectures d’Emmanuel Ruben - 19:30
Rennes / Yaoundé danse connexion - 20:00

Vous venez voir "Release Party" le vendredi ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Solos - étapes de travail pour Agitato- Pilot Fishes - 18:30
Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:30
Les gens qui doutent - Laurent Cebe - 20:00
Space, chance and time - Ashley Chen - 21:30

Fac@fac

Rennes, ville étudiante et ville de danse !
Durant 3 jours, des étudiants en provenance d’universités de la France entière investissent le Triangle pour partager, montrer et expérimenter. Venez découvrir la jeune création française en marche.
Le festival est organisé par l’association « En toute complicité » de l’Université de Rennes 2, les étudiants de Licence 3 Management du sport de l’UFR STAPS, sous la direction de Charlotte Mbodj.

Au programme jeudi 6 avril
18h > 21h spectacles
21h15 > 22h spectacles de la compagnie Paradox

Solos : almanac & C’est confidentiel

Agitato, c’est aussi l’occasion de présenter le travail en cours des Pilot Fishes avant les représentations des 11 et 12 octobre au Triangle. Alina Bilokon et Léa Rault travaillent,
de manière parallèle et autonome à deux créations. Chacune exerce un rôle de suivi et de catalyseur dans le processus créatif de l’autre, sans participer à l’objet final. Le dénominateur commun aux deux pièces : une attirance commune pour les métaphores et les allégories, la fiction et le phrasé lyrique.

almanac — Alina Bilokon
Un solo en forme d’almanach, avec les quatre saisons et leurs particularités, fondé sur des sagesses populaires, superstitions et symboles ethniques imprégnés d’images gothiques.

C’est confidentiel. — Léa Rault
Une performance sur différentes notions de résistances et de luttes étranges. Une danse en forme de défilé de petites révolutions.

Vous venez voir "Solos" ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:30
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 19:00
Les gens qui doutent - Laurent Cebe - 20:00
Space, chance and time - Ashley Chen - 21:30

Portraits en mouvement

Le projet Portraits en mouvement, porté par l’association Danse à tous les étages, propose à des jeunes rennais en recherche d’orientation scolaire ou professionnelle, d’expérimenter un processus de création artistique innovant. Accompagné d’Ayã Carvalho et Mari Flones, le groupe participe à une expérience sensible et collective qui mêle la danse et la photographie autour du thème du portrait, du selfie.

Vous venez voir "Portraits en mouvement" ?
Voici ce que vous pouvez voir la même soirée !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
Lectures d’Emmanuel Ruben - 19:30
Rennes / Yaoundé danse connexion - 20:00
Youtubing + Release Party- Florence Casanave - 21:00

Festival AGITATO 2017

Annuel ou biennal au gré des conjonctures, le festival Agitato traverse des agitations. Il est indispensable à la cohérence du projet Triangle, pour l’art, pour les artistes — confirmés et en devenir —, pour le public, pour la population du quartier du Blosne. C’est dans la nature du Triangle et de ses équipes, de ses partenaires, de ses soutiens, d’être convaincus et déterminés, en toute circonstance même dans une prétendue crise qui, ne finissant pas de ne pas en finir, va bientôt devenir le lot ordinaire de trois générations.
S’agiter, se passionner, rebondir, continuer, c’est la définition même de
l’« agitato » et il faut croire que l’inspiration était bonne en choisissant de nommer et aussi de qualifier ainsi le festival. C’est la note ultime, aigüe, indispensable qui apporte le plus d’émotion, bien positionnée dans la partition. Le programme d’Agitato 2017 est ainsi : pointu, agréable, curieux, participatif, festif, avec des pratiques spontanées, de l’art visuel et de la danse, beaucoup de danse… Le public est la force du festival. Pour un moment de rencontre, pour les artistes, pour les spectacles, pour danser, pour le plaisir… venez nombreux !
Charles-Edouard Fichet, directeur.

POUR VOIR LE PROGRAMME EN PDF, CLIQUEZ CI-DESSOUS

POUR VOIR TOUTES LES PROPOSITIONS EN LIGNE CLIQUEZ ICI

Danse à l’école

Chaque année, de nombreuses classes découvrent la danse avec le Triangle et grâce à l’engagement d’enseignants passionnés. Ces soirées sont un petit aperçu de l’immense créativité des élèves !

mar 06 juin
18:00 -> 19:00 Maternelle Henri Wallon, Elémentaire Léon Grimault
19:00 -> 20:00 Elémentaire Châteaugiron Landry, Moulin du Comte, Collège de Bain de Bretagne

jeu 08 juin
18:00 -> 19:00 Maternelle Torigné
Et après les présentations scolaires ?

ven 09 juin
17:00 -> 17:30 Elémentaire Eugène Guillevic, Elémentaire Jean Zay
17:30 -> 18:00 les CHAD du Collège des Hautes Ourmes
Et après les présentations scolaires ?

Scène ouverte

A tous les danseurs amateurs, petits ou grands, tous styles confondus, en solo ou en groupe, c’est l’occasion de vous produire sur scène au coeur du festival.
Que ce soit la première fois ou non : le trac, la concentration, le plaisir et les applaudissements feront toujours partie de l’aventure !
Quant à vous, public, nous vous attendons nombreux pour les encourager et partager ce plaisir de danser !

Modalités de participation :
> Extrait chorégraphique amateur de 5 min maximum
(toutes danses, tous âges, tous niveaux)
> Ne nécessitant pas d’installation technique
> 15 participants sur scène au maximum
Vidéo souhaitée
Nombre de places limité

Démo station métro Ste Anne

Dans le cadre d’un Star anim’, Le Triangle & STAR vous invitent à une démonstration de hip-hop par les (très talentueux) danseurs du projet Rennes / Yaoundé Danse Connexion !

Un show franco-camerounais de 30 minutes
(15 min dans la station de métro + 15 min en extérieur, à la sortie du métro).
Immersion dans l’essence même du hip-hop « peace, love, unity and having fun ».

Un avant goût du spectacle "Rennes/Yaoundé Danse Connexion" qui sera présenté le jeudi 8 juin au Triangle !

Découvertes des danses urbaines

Démo et initiation de dancehall avec les danseuses de Soa Le Clech.
Démo et initiation de danse hip-hop avec les danseurs du Sn9per Cr3w.

Nouvel article N° 454