« Une sorte de manifeste personnel,
intime et culturel,
fort d’une véritable fusion entre danse,
art visuel et dramatique. » T. Hahn

Depuis 2012, le Triangle rencontre et invite des artistes africains du Cameroun et du Sénégal. Ceux-ci évoquent avec émotion l’influence de Germaine Acogny dans leur travail. La chorégraphe a créé au Sénégal une école de danse pour la formation des artistes, « l’École des sables », avec laquelle le Triangle a établi une convention de partenariat. C’est dans ce contexte que le Triangle accueille Germaine Acogny, en partenariat avec le TNB.

Considérée comme la précurseuse de la danse africaine contemporaine, Germaine Acogny nous offre un spectacle autobiographique. Un solo qui croise la danse, le récit, le théâtre ainsi que la projection de photos et films à travers la mise en scène de Mikaël Serre.

Germaine Acogny se raconte à travers les mots de son père, le souvenir de sa grand-mère. Une histoire ancrée au Bénin où elle est née, au Sénégal où elle a grandi.

Faisant dialoguer l’Occident et l’Afrique, Germaine Acogny incarne peut-être ce que nous sommes tous, humains en transit, exilés, convertis et reconvertis, des personnes qui se perdent et se retrouvent…

conception et mise en scène Mikaël Serre / chorégraphie et interprétation Germaine Acogny / assistant chorégraphie Patrick Acogny / scénographe Maciej Fiszer / costumes Johanna Diakhate-Rittmeyer / musique Fabrice Bouillon « Laforest » / vidéo Sébastien Dupouey / lumière Sébastien Michaud / direction technique Marco Wehrspann

Production : JANT-BI, Sénégal / Coproductions : Les Théâtres de la Ville du Luxembourg, Théâtre de la Ville – Paris ; Institut français/Paris / Résidence et coproductions : La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée / Résidence : Le Centquatre, Paris.