Artiste essentiel dans le paysage des arts d’aujourd’hui, Thomas Lebrun surprend encore avec une oeuvre intense tissée d’amitiés et de parcours partagés.

Thomas Lebrun est un chorégraphe hors norme qui n’a de cesse d’explorer les univers, les esthétiques. Alternant danse exigeante, précise et théâtralité affirmée, il signe depuis 17 ans des pièces pétillantes et légères aussi bien que des œuvres graves et raffinées. Jamais là où on l’attend !

Avec cette nouvelle création, Thomas Lebrun s’intéresse à la mémoire.
" Anne-Emmanuelle Deroo, Anne-Sophie Lancelin, Raphaël Cottin.
Trois interprètes que je suis depuis plus de dix ans, qui me suivent depuis plus de dix ans.
Dans cette création, je souhaite ainsi traverser dix années d’écritures communes, évoquer les pièces créées ensemble depuis 2008, questionner les mémoires des corps, convoquer celles des écritures et bousculer celles des sensations.
Les soli de La constellation consternée ou de Trois décennies d’amour cernée..., La jeune fille et la mort ou encore Lied Ballet... peut être aussi Avant toutes disparitions...
De ces créations partagées en dix ans, quels sont les gestes qui nous sautent aux corps, à la mémoire, aux yeux. Comment partager des soli écrits pour soi avec les collègues qui l’ont vu dansé tant de fois, quelque part offrir une partie de son intimité artistique...
Comme un paysage qui défile et dont les images arrêtées nous échappent, traverser une nouvelle partition chorégraphique créée de partitions vues, connues et parfois déjà lointaines, pour créer une nouvelle écriture commune, portée par l’oeuvre musicale forte, bien que minimaliste, pour orgue et voix de Philipp Glass, Another look a harmony.
Ces trois danseurs, témoins de mon travail depuis dix ans, sont rejoints soudainement par le jeune danseur Maxime Aubert, rencontré tout dernièrement à l’école supérieur du CNDC d’Angers, pour un quatuor final. C’est pour lui une première pièce avec nous, ce qui donne tout le sens de la transmission au cœur de la danse et de la création. Comme une mémoire toujours à reconstruire, à vivifier... À partager."

1ère partie : D’après Lied Ballet
Thomas Lebrun – Centre chorégraphique national de Tours
Re-création 2018 pour un groupe d’élèves danseurs du Conservatoire de Rennes.

L’éblouissante pièce de Thomas Lebrun, créée pour le Festival d’Avignon en 2014, nous rappelle que toute danse, qu’elle soit d’aujourd’hui ou de demain, n’est que continuité. Cette création rend hommage au patrimoine qui construit chaque artiste.
re-création Anne-Emmanuelle Deroo et Anthony Cazaux

chorégraphie Thomas Lebrun / danseurs Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Anne-Sophie Lancelin / musiques Phillip Glass, Another look at harmony / création son Mélodie Souquet / Jean-Marc Serre / régie lumière Xavier Carré / costumes Thomas Lebrun

Production CCNT / Coproduction Festival de Danse Cannes, Le Triangle, scène conventionnée danse (Rennes) / Résidence La Pratique, Atelier de fabrique artistique, Vatan - région Centre-Val de loire / Avec le soutien de l’Université François-Rabelais de Tours / Le Centre chorégraphique national de Tours est subventionné par le ministère de la Culture - DGCA - DRAC Centre-Val de Loire, la Ville de Tours, le Conseil régional Centre-Val de Loire, le Conseil départemental d’Indre-et-Loire et Tours Métropole Val de Loire. L’Institut français contribue régulièrement aux tournées internationales du Centre chorégraphique national de Tours.

D’après Lied Ballet re-création Anne-Emmanuelle Deroo et Anthony Cazaux