C’est tout un imaginaire, peuplé de clichés et de fantasmes, que véhiculent les mots « danse orientale ». Emmanuelle Le Coq et Céline Yavetz jouent, détournent et dynamitent joyeusement cet univers, au travers des musiques, des costumes.

Leur enseignement rigoureux des techniques, vibrations et ondulations, des accessoires, cymbalettes, cannes et voiles chatoyants, trouve ainsi son équilibre. Son aboutissement se manifeste par d’enthousiasmantes chorégraphies de groupe qui magnifient l’apport personnel des élèves.