Festival Mettre en Scène, Le Triangle et le Théâtre National de Bretagne présentent

Emmanuelle a vu jouer Erwan dans Enfant de Boris Charmatz, Erwan a vu danser Emmanuelle dans le Boléro d’Odile Duboc.
Leurs premiers échanges ont été sur le Japon, Emmanuelle présentant la pièce
SpielavecakiraKasaieterwanjouantinori de Susumu Yoshida.

« Il y a quelques années j’ai vu à Tokyo Kaiji haino, musicien de la scène avant-gardiste nippone, jouer d’une vielle trafiquée. Je me suis dit que j’aimerais un jour danser avec un de ces instruments « ancestraux » à la lisière du folklore et de l’expérimentation sonore la plus pointue. En 2011 j’ai croisé le chemin de Erwan Keravec, dangereusement suspendu par Boris Charmatz par un pied d’un coté, de l’autre accroché à sa cornemuse.
Quelques mois après, nous nous sommes retrouvés en studio. un trio plutôt qu’un duo : la cornemuse est un véritable corps en soi et il faut travailler avec sa force sonore mais tout autant avec sa présence physique et pneumatique, elle-même puissante. Quand erwan joue, j’ai l’impression d’une machine ambulante inouïe. » Emmanuelle Huynh

Producteurs délégués Compagnie Mùa ou Offshore
Co-producteur Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire
Conception/réalisation Emmanuelle Huynh et Erwan Keravec
Danse Emmanuelle Huynh / Cornemuse Erwan Keravec