À vous de jouer !

Connaissez-vous Blosne mode d’emploi ?

C’est l’écriture d’un roman qui parle du Blosne, qui s’inspire de vos vies, de vos histoires et de votre quartier. Pour cela trois écrivains* sont accueillis au Triangle pendant des périodes qui se succèdent depuis déjà deux ans. Pour écrire leur roman, les auteurs s’inspirent du livre La vie mode d’emploi de Georges Perec et de votre connaissance du quartier Blosne.

Le 20 février, Arno Bertina, Emmanuel Ruben et Mathieu Larnaudie vous invitent à une soirée exceptionnelle, atypique, conviviale et surtout créative. Vous pourrez découvrir leur travail et votre fantaisie sera sollicitée : vous participerez en créant vos personnages, votre décor, tout en vous inspirant de votre propre vie dans le Blosne.
Venez nombreux pour participer au Blosne, mode d’emploi.

*Arno Bertina, Emmanuel Ruben, Mathieu Larnaudie résideront chacun trois mois dans le quartier du Blosne pour écrire un roman qui mettra en visibilité ce quartier.

++ JARDINS D’HIVER - WEEK-END DE FESTIVITES LITTERAIRES
aux Champs Libres - ven 2 fév à 19:00
L’historien Patrick Boucheron invite Arno Bertina et Éric Vuillard. Leurs deux romans convoquent le réel avec un matériau social, contemporain - la séquestration d’un ministre dans un abattoir breton en grève - ou historique : la montée en puissance du régime nazi.
Patrick Boucheron, Histoire mondiale de la France (éd. du Seuil), Arno Bertina, Des châteaux qui brûlent (éd. Verticales), Éric Vuillard, L’ordre du jour (éd. Actes Sud - Prix Goncourt 2017)
Salle Anita Conti - Espace Rencontres

Né en 1975, Arno Bertina est l’auteur de Le Dehors ou la migration des truites (Actes Sud, 2001) et Appoggio (Actes sud, 2003), second volet d’un triptyque romanesque clos par Anima motrix (Verticales, 2006). Je suis une aventure, son quatrième roman, est paru en 2012 (Verticales).
Il est par ailleurs l’auteur de récits, dont Ma solitude s’appelle Brando (Verticales 2008), J’ai appris à ne pas rire du démon (Naïve, 2006, rééd. Hélium 2015) et Des lions comme des danseuses (La Contre Allée, 2015).
Ancien pensionnaire de la villa Médicis et membre du comité de rédaction de la revue Inculte, il a prolongé ces expériences collectives au sein de courts romans écrits en marge de travaux photographiques, notamment La borne SOS 77 et Numéro d’écrou 362573 (Le bec en l’air, 2009 et 2013).