Dans le cadre du festival Mettre en Scène, le Triangle et le Théâtre National de Bretagne présentent

Ré-interprétation exclusivement féminine d’une pièce de répertoire sur la musique rock des Doors !

L’oeuvre de Dominique Bagouet (1951-1992) – plus de 45 pièces en une quinzaine d’années – n’a cessé de dynamiser le paysage chorégraphique de son époque. La danseuse Catherine Legrand, qui fut son assistante pour cette création en 1990, reprend Jours étranges.
La pièce s’organise autour de cinq chansons des Doors, issues de l’album Strange Days. Le chorégraphe laisse émerger des scènes burlesques et poétiques où la fragilité des êtres ne quitte jamais le plateau.
Des états de suspension s’arrachent d’une pièce pourtant rock, explosive, qui évoque les états adolescents : premiers émois, jeux, désespoirs passagers.
Catherine Legrand a proposé à six interprètes, six femmes fortes et talentueuses, d’entrer dans cette écriture chorégraphique précise et inventive. Au cœur de son projet sur la transmission, l’interprétation et l’actualisation d’une œuvre, elle cherche par ce rassemblement de femmes à donner une tonalité autre.

En 2012, au Triangle, accompagnée d’Anne-Karine Lescop, Catherine Legrand re-créait Jours étranges avec onze adolescents rennais. Entre mars 2012 et juin 2016, cette version a été présentée à 24 reprises dans l’Hexagone.

Pictogramme Boucle magnétique

chorégraphie Dominique Bagouet / direction artistique Catherine Legrand /
interprètes Magali Caillet, Lucie Collardeau, Katja Fleig, Elise Ladoué, Pénélope Parrau, Annabelle Pulcini / musique The Doors – extraits de l’album Strange Days / environnement musical Thomas Poli / scénographie Laurent Gachet, adaptée par Vincent Gadras / costumes Laure Fonvieille / lumières Didier Martin / administration Anne Abeille / photographe Caroline Ablain

Production Bonlieu Scène nationale Annecy / Coproductions Théâtre National de Bretagne, Le Triangle, scène conventionnée danse (Rennes), Le Théâtre, scène nationale de Mâcon-Val de Saône / Soutiens : Adami, Jacques et Martine Bagouet, Collectif Danse Rennes Métropole.
Remerciements : Le Musée de la danse pour le prêt de studio.

Logo Adami

Logo TNB