Immigration, exil, déracinement, emprisonnement... Le chorégraphe et le plasticien nous emmènent dans le tourbillon d’une performance hypnotique et terriblement d’actualité.

" Voici 5 ans, j’ai trouvé une lettre manuscrite de 6 pages en anglais dans un bus entre Evreux et Louviers. Un homme originaire de Guinée-Conakry écrivait à sa femme de sa cellule de prison. Glissée dans la pochette du dossier avant, je me suis beaucoup interrogé sur les raisons qui avaient poussé la destinataire de cette lettre à l’abandonner. Cela ne ressemblait pas à un oubli. Sans nom, impossible de la restituer. Trouver une lettre d’une telle intimité, et en anglais (ma langue maternelle), dans la campagne normande... j’étais troublé. Dépositaire de cette bouteille jetée à la mer, j’ai toujours pensé qu’il y avait matière à un travail artistique. Mais comment s’en emparer ? Quelle distance adopter ? Quel langage ? Quel rapport au public pour rendre compte de l’histoire contée dans la lettre, et de la mienne, témoin privilégié ?

Au coeur d’une installation plastique de Felix Rodewaldt, Mani Mungai raconte tout autant le voyage de l’auteur de la lettre que son propre cheminement intérieur.

Vous venez voir "The Letter" le 07 juin ?
Profitez-en pour aller voir d’autres spectacles !

Floe - Jean-Baptiste André - 19:00 ou 21:00
Intégration - Sn9per Cr3w - 20:00
Lectures d’Emmanuel Ruben - 21:00

chorégraphie et interprétation Mani A. Mungai / installation plastique Felix Rodewaldt /lumières Michel Bertrand / regard extérieur Magali Caillet-Gajan

production Cie.Wayo / coproduction Le Triangle, Cité de la danse (Rennes), Danse à tous les étages (Rennes), Le Mac Orlan (Brest) / soutiens Le Terrain Blanc (Quimper), L’Auditorium, TEEM, Quimper / La Cie. Wayo a reçu le soutien de la DRAC Bretagne au titre de l’aide à la création chorégraphique et de la Région Bretagne pour ce projet. Avec le soutien de Spectacle Vivant en Bretagne.