Ces premiers rendez-vous, intitulés « Politique du minoritaire »,
ont été imaginés par Latifa Laâbissi dans le cadre sa résidence.

La soirée sera articulée autour de la monographie consacrée
au travail de Latifa Laâbissi (récemment parue en co-édition les
Presses du réel / Les Laboratoires d’Aubervilliers).

Projections de films
Latifa Laâbissi a invité Sébastien Ronceray, du collectif
Braquage, à concevoir une programmation qui révèle les sources
artistiques et politiques qui nourrissent son travail. Proposant
des films expérimentaux inédits, cette programmation met en
lumière les gestes toujours en circulation entre le mouvement et
le politique : grimace, effacement, tumulte…

Liste des films qui seront projetés :

PDF - 649.2 ko

Discussion, échanges
Isabelle Launay mènera une conversation avec Latifa Laâbissi
prolongée par un échange avec le public.
L’histoire de la danse contemporaine et plus globalement de la
culture française au XXe siècle, telle qu’elle se raconte et s’écrit
en France, reproduit les travers de l’Histoire et notamment celle
de la politique de colonisation. Y demeurent des parts d’ombre,
des esthétiques minorées et/ou du minoritaire qui agissent
comme des fantômes et modèlent son récit.

Avec Latifa Laâbissi, chorégraphe / Isabelle Launay, auteur, Professeur au département
Danse de l’université de Paris 8, en histoire et esthétique de la danse contemporaine /
Sébastien Ronceray, représentant de Braquage, association de diffusion de cinéma
expérimental.