Une danse précise et éclatante,
toute en pulsations.

Vivace, ce sont deux corps masculins mis en mouvement par une playlist allant du baroque à la pop, des musiques traditionnelles à la musique électro. Leur point commun : un tempo Vivace, terme italien désignant un rythme allant de 132 à 170 battements par minute, et souvent traduit par "avec entrain".

Vivace, c’est aussi la plante qui survit en milieu hostile ; et les corps soumis à ces pulsations rapides ininterrompues doivent eux aussi user de stratégies pour s’adapter, se réorganiser. Une seule solution pour les danseurs : changer de morceau.


— -

2ème partie : After-Vivace

Re-création du duo avec un groupe d’élèves danseur.seuse.s du 3ème cycle du Conservatoire de Rennes. After-Vivace donnera à voir une version démultipliée, ré-inventée, une nouvelle lecture du duo Vivace.
La compagnie partagera avec les élèves danseur.seuse.s le rapport étroit qu’entretient le chorégraphe avec les œuvres musicales. La musique se fera voir et la danse se fera entendre !

En collaboration avec le Conservatoire de Rennes.

conception, chorégraphie & lumières Alban Richard / créé en collaboration avec les interprètes Anthony Barreri, Yannick Hugron / musique playlist d’extraits de musique allant du baroque à la pop, des musiques traditionnelles à la musique électro et dont la pulsation varie de 132 à 170 battements par minute / réalisation du dispositif lumineux Enrique Gomez / vêtements Christelle Barré / assistante chorégraphique Daphné Mauger

conseillère en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Nathalie Schulmann / régie générale Florent Beauruelle, Valentin Pasquet / Production déléguée centre chorégraphique national de Caen en Normandie
Coproductions : Conseil départemental de la Manche Avec le soutien de la Communauté d’Agglomération Mont-Saint-Michel Normandie

Cette création a bénéficié du dispositif du Conseil départemental de la Manche « Résidence d’artistes dans les établissements d’enseignements artistiques » / centre chorégraphique national de Caen en Normandie est subventionné par le Ministère de la culture – DRAC Normandie, la Région Normandie, la Ville de Caen, le Département du Calvados, le Département de la Manche et le Département de l’Orne. Il reçoit l’aide de l’Institut Français pour certaines de ses tournées à l’étranger.